18 Avr 2018

Statut National Étudiant Entrepreneur : 6 avantages pour créer son entreprise

Jeunes diplômés et étudiants de moins de 28 ans peuvent être aidés et accompagnés !

Les étudiants et jeunes diplômés qui souhaitent créer leur entreprise peuvent depuis septembre 2014 profiter d’un statut dédié : le Statut National Étudiant Entrepreneur (SNEE), et ce afin de les aider dans leurs démarches et continuer de bénéficier de leurs avantages sociaux étudiants.

Il ne s’agit pas d’un nouveau statut fiscal comme celui de la micro-entreprise, mais d’un accompagnement par des structures dédiées : les PÉPITES (Pôles Étudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) et la prolongation des droits étudiants (sécurité sociale, transport… par exemple). Aussi les étudiants peuvent remplacer leur stage obligatoire par cette démarche entrepreneuriale.

Le Diplôme d’Étudiant-Entrepreneur (D2E) est proposé à tous les étudiants ayant finit leurs études. Ce diplôme est une formation à l’entrepreneuriat et à la gestion, orientée vers la préparation et le lancement d’un projet entrepreneurial. « Il ne s’agit pas d’un statut au sens juridique du terme mais d’une reconnaissance et d’un accompagnement offert à ceux qui créent et innovent », a précisé lors de son lancement Geneviève Fioraso, alors secrétaire d’État en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Les 6 bénéfices du SNEE

Ce statut permet de bénéficier du réseau, des connaissances, de l’accompagnement des structures PÉPITES dédiées à l’entrepreneuriat étudiant (29 pôles dans toute la France réunissant universités, grandes écoles, acteurs économiques et associations…).

Ainsi les étudiants pourront bénéficier de 6 grands avantages :
#1. un accompagnement par un enseignant et un référent externe du réseau PÉPITE (entrepreneur, réseaux d’accompagnement et de financement)
#2. un accès à l’espace de co-working du PÉPITE ou d’un partenaire pour favoriser la mise en réseau des étudiants-entrepreneurs dans leur diversité et des partenaires praticiens du PÉPITE
#3. possibilité de signer un Contrat d’Appui d’Entreprise (CAPE) avec une structure type couveuse ou coopérative d’activité et d’emploi (CAE) ou un autre partenaire du PÉPITE
#4. un statut étudiant durant la période de création d’entreprise. Cela assure le bénéfice de la sécurité sociale étudiante durant la période de création d’entreprise
#5. une formation à l’entrepreneuriat et à la gestion, orientée vers la préparation et le lancement d’un projet entrepreneurial
#6. possibilité d’aménagement d’études : transformer le stage / projet de fin d’étude obligatoire par cette expérience entrepreneuriale.

A noter : vous pouvez cumuler le statut de micro-entrepreneur et d’étudiant-entrepreneur : les avantages peuvent se cumuler !

Qui peut profiter du SNEE ?

Le statut d’étudiant-entrepreneur est délivré aux étudiants par un jury selon « la réalité, la qualité du projet entrepreneurial et des qualités du porteur de projet ». C’est le comité d’engagement du PEPITE qui est chargé d’instruire les demandes pour le ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les 3 conditions d’obtention du SNEE :
#1. avoir moins de 28 ans, en cours ou fin d’étude
#2. le baccalauréat est la seule condition de diplôme requise
#3. si une inscription au D2E est nécessaires (en fin d’études) les frais sont alors limités à 500 euros par an (les boursiers sont éligibles)

A noter : on peut bénéficier du SNEE même si l’entreprise est déjà créée avant la candidature à ce statut.

Pour pouvoir bénéficier du SNEE il suffit de télécharger le dossier de candidature sur le site internet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et de le remplir. Il sera ensuite présenté en région à un comité d’enseignants et d’entrepreneurs pour validation.

Plus d’infos sur le SNEE : www.etudiant.gouv.fr/pid34459/le-statut-national-d-etudiant-e-entrepreneur-e.html

Aide financière via le Prix Tremplin PÉPITE

Le statut n’offre donc pas d’exonération de charges ou de gains financiers directs comme la suppression de la TVA pour les micro-entrepreneurs, mais certains pourront participer à des « concours » qui permettent de gagner des aides financières. En effet, les meilleurs projets issus des PÉPITE peuvent se présenter au Prix Tremplin PÉPITE, concours d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes dans la catégorie « Tremplin entrepreneuriat étudiant », avec des aides allant jusqu’à 20 000 € et un accompagnement des projets.

Plus d’infos sur le Prix Tremplin PÉPITE : www.potentiel-ca.fr/index.php/2018/04/10/lancement-prix-pepite-2018

 

Source : Le Parisien Étudiant

Laisser un commentaire